Réseaux sociaux : nous feraient-ils plus de tord que de bien ?

Hello ma chère meufin !

Aujourd’hui je te reviens avec un sujet que j’avais très envie d’aborder… à savoir les réseaux sociaux et leur impact sur notre santé mentale. Tu vas me dire « ok, c’est du vu et revu, on sait que c’est mauvais, nianiania »… et tu n’as pas tout à fait tord, mais j’ai aussi envie de te parler de mon expérience personnelle, à laquelle peut-être tu t’identifieras (ou pas, va savoir).

Il y’a quelques jours, j’ai commenté un post qui avait été partagé par une association de protection pour les animaux. Pas tout à fait en accord avec la publication, je partageais mon point de vue, sans toutefois dire que les propos tenus étaient « faux »… Bref j’amenais un nouveau point de réflexion à la chose. Qu’à cela ne tienne. Un facebookien s’est empressé de prendre son petit clavier pour déformer mes propos, me demander des « preuves », me faire dire des choses que je n’avais pas dites, m’agresser, et pour le coup… sacrément m’énerver.

« Mec, on est là pour soutenir les animaux ou bien…? »

A lire ce commentaire, j’étais sidérée… non pas parce que quelqu’un n’était pas d’accord avec moi, non, ça ok. J’étais sidérée par la façon dont cet homme, qui apparemment aime bien les animaux lui aussi, me parlait. Le mec m’attaquait clairement et me répondait du haut de ses pensées, comme si j’étais une merde, et comme si lui, avait toutes les connaissances requises sur le sujet (ce qui m’étonnerait, car il l’aurait forcément placé dans son commentaire de « moi je prout prout »). « On est deux humains, mecs. Tu peux m’parler gentiment ? J’suis pas bouddha mais j’peux accepter qu’on soit pas d’accord avec moi, tu peux faire pareil ou t’es con ? » Ouais alors ouais… je devrais peut-être pas dire que c’est un con, mais sur le moment, des insultes encore plus vives m’ont franchement traversées l’esprit.

Alors qu’ai-je donc fait ?

♥  ♥  ♥

Rien du tout. Je me suis désabonnée du post et j’ai essayé de tourner la page. Je dis bien « tourner la page » car oui, ça m’a rendu furieuse pendant un moment. Pourquoi ? Parce que j’avais l’impression que quelqu’un se permettait d’abaisser mes propos, comme s’ils n’avaient aucune crédibilité, alors qu’il ne connait rien de moi. Comme si, ce que j’avançais n’étaient que mensonges et calomnies, et comme si mon unique but était de détruire les animaux et de les voir souffrir, pour ensuite dominer la planète et engendrer un monde apocalyptique.

A ce moment-là, j’ai eu envie de lui répondre des tas de choses. J’ai eu envie de lui dire « Mais PU*AIN, mais tu déformes complètement ce que j’ai dit et tu m’agresses gratuitement, on vit dans quel monde là ?? Mais merde à la fin !! On peut même plus donner notre avis ou quoi ?? Et tu peux pas me parler normalement, comme si j’étais une HUMAINE et que t’étais un HUMAIN. Comme si t’étais en face de moi, et pas barricadé derrière ton petit écran tout fier de toi ? »

Après coup, j’ai eu envie de lui dire « Et toi ?? Tu fais quoi pour les animaux ?? Sous tes grands airs de monsieur-je-sais-tout, je parie que tu bouffes de la viande, que tu portes du cuir, et que t’achètes des produits testés sur les animaux ! Je parie même que t’en as rien à foutre de l’écologie alors que c’est directement lié à la cause animale !! Blablabla… »

Mais non, je n’ai rien fait. Je n’ai rien posté, rien répondu. En revanche, j’ai pris une décision.

Je ne posterai plus jamais de commentaires et ne suivrai plus les actualités sur facebook.

« C’est bien dommage » me diras-tu. Eh bien détrompes-toi, c’est tout sauf dommage. Et les raisons sont simples :

Premièrement, le fait de partager son avis et commenter un post, pour finalement entrer en gueguerre avec des gens sur facebook est une chose extrêmement malsaine. Oui Malsaine, car derrière notre écran, on se fait clairement la guerre. On ne se répond pas comme on le ferait dans la vraie vie. On se lâche, mais d’une façon totalement inhabituelle, agressive et surtout… on se met dans tous ses états pour des choses complètement futiles. Parce que clairement, que ce mec m’agresse sur facebook… je devrais juste m’en foutre non ? Sauf que j’y arrive pas. Je sais pas pourquoi, mais sur le coup je me sens impuissante, et j’ai l’impression que seul un long texte argumenté pourra me soulager, voir me donner raison (ou lui donner tord). Alors que bien sûr c’est totalement l’inverse hein, plus tu argumenteras ton point de vue sur facebook, plus tu donneras envie à l’autre de t’attaquer (en fait).

Deuxièmement, soutenir l’écologie, ou plus précisément le bon fonctionnement de notre éco-système, c’est accepter de changer des choses dans sa façon de vivre. Et je crois fermement que « ne pas agresser les autres » fait justement parti du bon fonctionnement de notre éco-système. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que sans les autres, il y’a des tas de choses qui ne seraient pas… et je parle de choses positives (parce qu’il n’y a pas QUE de la merde dans le monde). Grâce à d’autres personnes, nous avons maintenant des sacs biodégradables dans les supermarchés. Grâce à d’autres personnes, des tas d’animaux sont sauvés. Grâce à d’autres personnes, certains se sentent moins seuls… bref, nous devons agir en nous soutenant, en essayant de comprendre l’autre, pas en nous agressant.

Troisièmement, après cette petite expérience désagréable j’ai pu remarquer une chose… tout le monde s’indigne volontiers sur facebook, mais personne ne fait rien en vrai. C’est pas en commentant des posts sur facebook que j’arriverai à changer des choses. C’est en AGISSANT. Au quotidien, à travers mes choix et ma façon de vivre. Et je l’avais oublié… alors même que le blog de Meufin’s prône justement cela : convaincre les autres en ne les attaquant pas, en ne leur reprochant pas leur façon de faire, mais en leur montrant que des alternatives sont possibles, qu’elles sont parfois meilleures pour la santé et pour le porte-monnaie, et qu’elles donnent plus de sens à nos vies. Un exemple tout bête me vient à l’esprit : les gens s’indignent énormément contre les industriels sur internet. Mais ils semblent oublier que les industriels ne font que répondre à… des demandes. Les industriels changent volontiers leur façon de produire lorsque la demande change, la preuve : ils se mettent presque tous au Bio ou au Végétal. Alors oui, les choses ne sont pas encore « parfaites », mais les choses changent à leur rythme… et c’est seulement à travers tes actes que tu pourras accélérer (ou ralentir) la cadence.

Quatrièmement, les réseaux sociaux nous incitent trop à juger les autres, et à les mettre dans des boîtes. Si l’on fait la guerre avec un inconnu sur facebook, ce sera « un con ». Alors que peut-être cette personne a eu un mauvais jour, est extrêmement passionnée par le sujet abordé, a reçu une éducation différente ou n’a tout simplement pas compris tes propos… C’est très difficile de ne pas être « frustré » et de ne pas en vouloir aux autres lorsqu’on est écolo. Mais soyons honnêtes, nous-même nous ne sommes pas parfaits, et à notre échelle… faisons-nous le maximum ? Moi je sais que je ne le fais pas, car je suis une humaine, tiraillée entre mes envies de changer le monde et la pression sociale, et affaiblie par une éducation scolaire bien trop orientée vers la productivité et l’efficacité… bref, je ne suis pas au max de mes capacités, mais j’essaye de faire de mon mieux. Alors je n’ai pas envie d’être mise dans une boîte, et je ne veux pas le faire avec les autres.

♥  ♥  ♥

Facebook est tout de même une jolie poubelle de bonnes intentions.

Mais les autres réseaux sociaux ont leur belle étiquette aussi. Ainsi : Instagram est un exhausteur de réalité voir un déformateur total qui incite au narcissisme tout en faisant croire aux autres que notre vie est géniale et que la leur est nulle, Twitter est un condensé d’hypocrisie ou les gens te suivent pour que tu les suives en retour, ou l’information y est bien trop abondante et éphémère et ou la démagogie est à son apogée, Pinterest et Youtube sont des outils intéressants pour te perdre sur internet des heures et ne pas profiter de la vie, la vraie et au final te sentir nulle, ou incapable… bref, tout le monde ne pourra être d’accord avec ceci car les réseaux sociaux permettent une meilleure visibilité, et de surcroît, permettent de se faire connaître. Ils permettent aussi de rester informés sur des sujets qui nous intéressent, mais à quel prix ? Je me souviens avoir arrêté de suivre MindBodyGreen sur facebook, un site que j’adorais, juste parce qu’ils me surbombardaient de posts et que je ne voyais plus que ça, au détriment du reste.

Personnellement, j’ai du mal à être assidue sur les réseaux sociaux que j’ai créé pour Meufin’s, justement à cause des raisons citées plus haut… Et plus je fais l’effort d’entretenir le contenu, moins j’ai l’impression d’y arriver. Pour moi, ça ne me paraît pas « naturel », ni totalement « honnête » étant donné qu’on ajuste forcément son contenu pour « appâter » les gens. Je me souviens avoir arrêté de suivre la blogueuse EtPourquoiPasColine sur Instagram, tant j’étais hallucinée du nombre effarant de concours qu’elle proposait pour des marques de fringues pas du tout éthiques alors que son côté écolo était justement ce que j’admirais chez elle… Rien de grave en soi, je ne lui en veux pas et je comprends, mais à présent, je comprends aussi que les réseaux sociaux nous font réellement du tord car ils nous apportent colère, déception, envie (que des sentiments positifs quoi !), qu’ils nous incitent à consommer à outrance et qu’ils nous empêchent d’aimer la vie, la vraie, mais surtout, SURTOUT… parce qu’ils nous empêchent d’AGIR.

Car l’action, elle est dans notre quotidien.

L’action, elle est dans le sourire que tu offres à un inconnu que tu laisses traverser quand tu es en voiture, l’action elle est dans ta décision quand tu arrives à dire « non » à des kinders ou des doritos, l’action elle est dans ton jardin ou sur ton balcon quand tu plantes tes propres salades, l’action elle est dans tes choix quand tu troques ton magasine « People » pour une revue plus intelligente…

En tant que Geek, je peux te dire que les jeux vidéos, souvent incriminés parce qu’ils nous font soit-disant « perdre du temps » et « perdre la notion de la réalité », m’ont bien plus souvent amenés de vrais amis que les réseaux sociaux. Ne m’en veut donc pas si Meufin’s ne jouit pas de réseaux sociaux chargés à bloc. C’est certainement parce que je suis en train de faire de la musique, en train de jouer à un jeu vidéo, en train de me balader avec mon chien ou encore de faire du sport, de cuisiner… bref, c’est certainement parce que je vis, pour moi (et je t’encourage à faire de même). Meufin’s est là pour t’informer, pour partager mes expériences avec toi, mais je n’ai pas créé ce blog pour « gagner ma vie »… Et même si c’était le cas, je continuerais ainsi !

@ bon entendeur~

xoxo

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partages si tu aimes ! Merci =)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *